spectacle aérien pour les tout-petits
  • Accueil
  • > Dossier pédagogique Cikle

Dossier pédagogique Cikle

Cirkle

 

Une étoile se pose sur notre terre. Elle y rencontre la vie et l’enrichit !

 

D’une grande simplicité : une comédienne, un cerceau aérien suspendu.

Le corps et la musique au service de ce conte de la vie.

 

Le temps suspendu pour vivre ce voyage Immobile au cœur du monde.

 

 

Cespectacle est né de l’envie d’emmener les touts petits en voyage, sansmots mais aveccorps.

A partir d’un conte Inspiré et écrit par Christelle PHILIPPE

A partir de 6 mois

Durée : 25 mn, le spectacle est suivi d’un atelier de découverte et de partage pour laisser la place à la créativité des tout-petits et des grands spectateurs

 

 

 

Résumé :

« L’Histoire, que je vais vous conter nous révèle les secrets du monde !!! » C’est ainsi que commence notre conte…

Une étoile la plus brillante, se pose sur la terre.

Elle y sent la vie, et la rencontre avec ses émotions, ses aventures, ses découvertes…

Au cœur de ce voyage mouvementé, elle va tenter de s’adapter à cet environnement et de lui en révéler toutes ces richesses. Création d’une relation de partage et d’entraide. Apprendre en rencontrant, apprendre en donnant, apprendre en recevant.

Riche de ses expériences, elle va sublimer la terre et créer le cercle de la vie :

Cirkle, le cycle des 4 saisons pour la beauté du monde et son plus grand bonheur.

 

 

Le personnage de ce conte, au cœur du principe de résilience, de partage va trouver sur la terre sa capacité de créativité !!! et donc son équilibre, son harmonie.

Après le spectacle plusieurs ateliers pourront être proposés selon les envies de la structure, et notamment l’atelier relaxation et créativité.

 

 

 

D’où :

Krystal fut un voyage magnifique dès sa réflexion, sa création, et bien sur le partage ensuite, quelques 250 dates de purs bonheur !

Il continue son aventure !

Depuis, Christelle philippe est devenue sophro-relaxologue et professeur de yoga. Riche de l’aventure Krystal et de toutes ses nouvelles compétences, l’envie très forte de créer à nouveau pour

les tout-petits est apparue. Le thème a commencé à germer, L’univers à se découvrir, et Cirkle à pointé le bout de son nez.

L‘objectif, le parti pris reste le même. Une création sans mot mais avec corps. Être dans l’imaginaire, éveiller les sens, avec le souci prédominant de laisser le plus possible une réelle liberté à l’enfant de vivre son expérience unique de tout jeune spectateur.

Quel thème, quelle histoire raconter ?

La vie est un cycle permanent. Un cercle dans lequel notre libre arbitre à nous être humains, nous laisse la possibilité de grandir, de s’enrichir de toutes nos expériences cycliques.

IL n’y a ni bonnes, ni mauvaises expériences, il y a rencontre avec un événement qui va nous faire grandir. Si bien sur notre libre arbitre n’est pas entravé, diminué par le stress, la fatigue, la peur… c’est pourquoi l’adulte a mis en place des d’outils pour retrouverce libre arbitre, cette joie et ce plaisir d’apprendre du cycle de la vie.

 

Qu’en est-il de l’enfant et plus particulièrement du tout petit?

En observant les tout-petits, il est passionnant de les voir tomber, et encore tomber sans jamais renoncer pour apprendre à marcher. Ils ont cette envie, ce désir d’avancer qui n’est , sauf bien sur dans des situations bien particulière pas amoindri par les expériences. Observons les et apprenons d’eux.

 

Les questionnements apparaissent :

  • Comment en tant qu’adulte, peut-on mettre en valeur ce potentiel et le soutenir dans ces apprentissages ?
  • La solution est-elle la recherche d’une plus grande autonomie, en rendant l’enfant encore plus acteur de sa propre construction ? En lui faisant confiance dans cette qualité de rebondissement, d’apprendre par lui même avec les autres ?
  • Comment peut-on aider l’enfant à ne pas le perdre ? Est ce en développant la confiance en soi ?
  • Est ce que l’art (danse musique cirque peinture…. ) peut être un soutient ?
  • Est ce que le jeu, le plaisir, l’apprentissage… peuvent être des mises en valeurs de ces qualités et les pérenniser ?

Les thèmes envisagés, puis l’histoire découlent de tout ce cheminement.

Les créateurs de ce spectacle ne sont pas des professionnels de la petite enfance. Dans un soucis de rigueur, et de curiosité, ils ont enrichis depuis Krystal leurs compétences : diplôme de sophro relaxologue, de professeur de yoga, divers stages. Ils se questionnent en tant qu’adulte, créateur, interprète et parent et échangent autour de leurs pratiques auprès de ce public (spectacle jeune public, atelier théâtre, danse, musique pour tout petit).

 

 

Vers :

 

Le cahier des charges de cette création établit par les créateurs et les compagnies :

 

  • Un spectacle où l’on prend le temps, où l’imaginaire est maître 
  • Une structure, sur laquelle est accroché un cerceau aérien, pas de décor naturaliste. L’enfant pourra lui-même se créer ses images, le lieu, le décor dans sa tête. La structure est détournée de son but premier soutenir le tissus.

Réflexion d’un enfant : « shut, maman je me raconte mon histoire dans ma tête… » : Cette réflexion nous illustre que l’enfant créé son univers, ses images seul.

  • De la musique allant vers l’imaginaire et non la réalité. Chaque saison a son thème musical (ce qui peut faire penser au conte de PROKOVIEV « Pierre et le loup »)
  • Des instruments de musique non « classiques » sur scène, pour une ouverture vers d’autres sons, d’autres cultures pour apprendre de l’autre toujours et encore : un whawha, un Ballafon, des eoufs shaker, des bracelets crécelles, un tambour d’eau, un ocean drum…
  • De la danse, du cerceau aérien, le corps comme langage : sur terre, suspendu dans l’air, tournant, tombant, volant…
  • Le cerceau sera utilisé pour représenter le cycle de la vie, le lieu ressource, l’aventure l’expérimentation… l’objet détourné de son but principal, l’objet hors contexte
  • Les notions de jeu, de plaisir, le personnage découvre l’univers qui l’entoure dans le jeu, en s’amusant !
  • Pas de mots

 

 

Vers où :

 

Les connexions possibles avec la vie en collectivité :

Adaptation de l’enfant à sa structure

Découverte

Rythme de l’enfant

Socialisation

Place de l autre

Autonomie

Jeu

Motricité

Confiance en soi

 

Le souhait de l’adulte est de voir l’enfant s’épanouir dans son autonomie.

L’enfant a cette qualité en lui de grandir en expérimentant.

Dans cirkle, cycle de la vie, le personnage transmetteur, conteur sans mot… va nous faire partager la joie de la rencontre, de la nouvelle expérience, de la découverte, de la fatigue aussi.

Les 4 saisons comme repère temporel de la vie d’un être humain pouvant se décliner sur la journée ou sur la vie :

L’hiver comme temps de la réflexion, d’une pause, endormit dans la neige et le froid, ce cocon protecteur.

Le printemps, l’énergie nouvelle, la création, la vie qui s’éveille, la naissance fruit de cette hiver. Comme un lever de soleil bien jaune au moment de l’envol d’un oiseau !

L’été, la joie de vivre à son paroxysme de spontanéité, de défi, le feu de vie, le corps en action la force du rouge !

L’automne comme pour passer à autre chose, il faut nettoyer, laver, les feuilles tombent pour laisser la place à autre chose, comme notre étoile venue du ciel l’a fait, pour avancer. L’automne ouvre la place à l’autre, le cycle prochain. L’eau bleu nettoie, avant cette belle pause de l’hiver immaculé de blanc

Le cerceau aérien sera le symbole de ce cycle de la vie. Un repère pour l’enfant. Après la nuit, une nouvelle journée recommence, après l’automne l’hiver revient à nouveau. Des repères stables et forts symboliquement dans toute cette expérimentation, découverte et évolution spectaculaires des tout-petits !

 

 

 

 

Note du metteur en scène:

 

Mettre en scène, c’est avant toute chose, être à l’écoute… Du monde et de la vie.

Mettre en scène la vie et l’offrir à ces représentants les plus précieux : les enfants.

Mettre en scène, c’est être soi, authentique et engagé à faire de son mieux. Au service d’autrui.

Mettre en scène pour libérer l’imaginaire et la créativité de ses interprètes. Comédienne et spectateurs.

Lylian jolliot

Laisser un commentaire